Bijouterie et techniques d’impression 3D

Aujourd'hui, j'ai le plaisir de recevoir Claire Ritter, la fondatrice de la bijouterie en ligne Jweel qui nous présente la technologie 3D utilisée pour la fabrication de bijoux.

L’impression 3D est un processus de fabrication innovant qui trouve naturellement sa place dans l’univers de la bijouterie. Déjà largement utilisée par des artisans professionnels en toute complémentarité des méthodes traditionnelles comme sur Vivalatina, l’impression 3D devient désormais de plus en plus accessible au particulier et cette démocratisation n’en n’est qu’à ses débuts. Cette technique révolutionnaire a beaucoup d’avantages dans le domaine de la bijouterie, notamment en termes de précision (par exemple dans la création des cires pour les moules), de coûts (production d’objets uniques ou de petites séries) ou de possibilités de personnalisation (modélisation 3D sur des sites de bijoux personnalisés comme jweel.com). Voyons quels matériaux et techniques sont employés aujourd’hui pour réaliser vos bijoux.

Les matériaux dans l’impression 3D

Aujourd’hui, il est possible d’imprimer en 3D une gamme extrêmement vaste de matériaux et les avancées technologiques sont fulgurantes. Les deux principales familles de matériaux utilisées pour l'impression 3D sont les plastiques (ABS, PLA, polyamide...) et les métaux (or, argent, acier, titane…) Mais il est également possible d’imprimer de la céramique, de la cire, du sable ou du verre. Un des derniers matériaux d'impression 3D à avoir vu le jour est le bois !

Dans les faits, chaque matériau a ses propres propriétés physiques, qui impliquent des limites de précision sur les machines (épaisseur, détails…). Ces limites peuvent être relativement contraignantes pour la création de bijoux. Par exemple, la céramique exige au moins 3mm d’épaisseur partout, ce qui la rend difficilement utilisable pour la création de certains bijoux. En bijouterie, les principaux matériaux utilisés sont bien entendu les métaux, nous vous en proposons quelques uns:

Laiton

Le laiton est un alliage à base de cuivre. Il est fréquemment utilisé dans les gammes de bijoux fantaisie en raison de son aspect agréable (légèrement doré) et de son faible coût. Le matériau est toujours proposé avec une couche de verni qui le protège des chocs et de la corrosion.

Exemple de bague en laiton

L'Argent

Disponible à 925 millièmes, l’argent est un matériau incontournable dans le domaine de la bijouterie. Plusieurs finitions sont disponibles (sablé, satiné, gloss, standard…)

Exemple de bague texte en argent, finition sablée

L'Or

C’est le matériau précieux par excellence. Les trois types d’or sont proposés: jaune, blanc et rose.

Exemple d’une bague texte en or jaune

Le Titane

Le matériau imprimable le plus solide du monde. Ce matériau propose une solidité à toute épreuve et un niveau de précision un peu plus fin que les précédents.

Exemple d’une bague en titane

L'Acier

Le matériau le plus précis de toute la gamme.

Rendu réaliste d’une bague en acier

Les techniques d’impression 3D

Imprimantes 3D professionnelles - Crédit photo: i.materialise.com

Il existe plusieurs types de techniques et de machines (stéréolitographie, frittage sélectif par laser, FDM…), mais en réalité, toutes les techniques utilisent le même principe: On assemble les matériaux couche après couche, un peu à la manière d’un mille-feuille, qui fusionnent par l’intermédiaire d’un liant spécifique. En gros, l’objet en 3D est une superposition de couches de matières en 2D.

Le processus de fabrication d’un objet par impression 3D - Crédit photo: i.materialise.com

En bijouterie, les techniques employées varient en fonction du matériau utilisé.

Pour l’or, l’argent, le laiton et le bronze, une fois le modèle 3D crée avec un outil de CAO (comme jweel) un modèle en cire est fabriqué par impression 3D. Un moule en platre est crée à partir de ce modèle et le métal y est coulé directement.

Le processus de fabrication d’un objet à partir d’un moule crée par impression 3D - Crédit photo: i.materialise.com

L’acier et le titane sont des matériaux imprimés “directement”, c’est à dire qu’une une fois le modèle 3D crée avec un logiciel de CAO, une poudre de métal est déposée dans l’imprimante par couches et fusionnée pour créer le bijou.

Le processus de fabrication d’un objet crée directement par impression 3D - Crédit photo: i.materialise.com

Aujourd’hui, l’impression 3D garantit des bijoux d’une qualité et d’une précision irréprochables. La technique n’a bien entendu pas vocation à se substituer aux professions artisanales qui gardent un savoir faire unique. D’ailleurs, même avec l’impression 3D, la notion du fait-main est toujours présente, les bijoux étant souvent post-traités manuellement. C’est une technique de fabrication complémentaire qui offre  au secteur de la bijouterie un champ de possibilités toujours plus large.

27 janvier, 2015 par TRANCHANT NICOLAS
Ancien article / Nouvel article

Laisser un commentaire

Remarque: les commentaires sous sujets à validation avant d'être publiés.

Si vous appréciez notre travail et nos reportages, gardez
le contact avec nous via nos réseaux sociaux:

Restez informés de notre actualité: créations, nouveautés grâce à notre newsletter

Livre complet sur les bijoux en argent:

Découvrez le travail de l'argent, apprenez a différencier l'argent du toc

Faites de meilleurs achats en ligne ou en boutique !




 

couverture du guide des bijoux en argent

Livre complet sur l'or de vos bijoux:


Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur l'or de vos bijoux:
qualité de l'or, or 18 k ou 14k, les différents alliages et couleurs, l'entretient de l'or ...
Faites de meilleurs achats en ligne ou en boutique !



couverture du guide sur les bijoux en or
{{ settings.pop_on_text_blog3 }}
guide sur les bijoux en argent