L'impact écologique de l'exploitation de l'or de et l'argent

 C'est cet article publié sur un blog du journal le monde qui m'a interpellé, concernant l'impact écologique et humain de l'extraction de l'or dans le monde. Forcément, en tant que bijoutier en ligne, je me suis posé la question de l'impact de l'extraction de l'argent, donc j'ai creusé un peu sur le web et voilà les éléments que j'ai pu rassembler, n´hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

L'or sauvage

Je ne reprendrai pas dans le détail les éléments de l'article cité, je vous conseille donc de le lire. L'exploitation sauvage de l'or est très répandue en Afrique et en Amérique Latine. Elle génère des ravages sur les cours d'eau et les forêts. C'est le résultat de l'exploitation de l'or alluvionnaire, présent dans les cours d'eau, qui nécessite l'abattage d'arbres, la création de retenues d'eau et la pollution de celle-ci par utilisation du mercure utilisé pour amalgamer les paillettes d'or. Le mélange des boues dans l'eau, diminue aussi fortement la quantité d'oxygène dissout et entraîne la mort de la faune aquatique.

impact de l'orpaillage sur la nature

 

Comment cela est-il possible ? 

Le cours de l'once (28,35 g) d'or est de 1400 dollars environ pour le mois de juin 2013, vous pourrez vérifier l'évolution du cours sur ce site. C'est un prix énorme, qui a explosé depuis la crise débutée en 2008, l'once d'or ne valait alors que 800 dollars. Bien évidemment, l'explosion du cours de l'or a entraîné une forte augmentation de l'exploitation sauvage de l'or. Comme les moyens nécessaires aux orpailleurs clandestins pour extraire l'or sont faibles : des tronçonneuses, des pompes à eau et du mercure constituent le strict nécessaire indispensable, mais suffisant pour récupérer l'or d'un cours d'eau.

Bien évidemment, plus le cours de l'or augmente et plus l'orpaillage devient rentable.

Un autre facteur favorisant, le manque de traçabilité : l'or sale extrait, une fois fondu ne se différencie aucunement de l'or extrait légalement avec les contrôles de l'état. On estime ainsi qu'en Guyane française, 5 tonnes d'or illégal sont exportées, soit l'équivalent de la quantité légale. 50 % de la production Guyanaise est illégale.

Vous pourrez en savoir plus en lisant ce rapport sur l'orpaillage en Guyane française.

Du fait de sa très forte valeur et de son faible coût d'extraction, l'or sauvage a envahie les marchés.

Qu'en est-il de l'extraction de l'argent ?

Le cas de l'argent est très différent, notamment en raison de son prix, l'once d'argent ne vaut que 22,50 $, soit 70 fois moins que l'or. Par conséquent, l'exploitation artisanale ou sauvage de ce métal ne peut être rentable qu'avec des filons particulièrement riches en argent, qui tous ont été exploités.

Prenons le cas d'une mine sur le point d'être exploitée au Mexique. L'exploitation de la nouvelle mine d'argent de Pitarilla devrait commencer en 2014, la quantité d'argent exploitable est estimée à 333 millions d'onces pour un investissement, lui aussi estimé, de 741 millions de dollars. Ce sera l'une des principales mines mexicaines, le Mexique étant déjà le plus gros producteur d'argent au monde. Comme on peut le voir, l'investissement est bien plus lourd et seules de grandes entreprises peuvent entreprendre d'aussi grands projets, bien évidemment contrôlés par les états (qui touchent leur part).

mine à ciel ouvert

 

Au cours actuel, Silver Standard qui gère ce projet pourrait générer 7 500 millions de dollars de chiffre d'affaire (sans considérer les autres métaux extraits en parallèle) durant les 32 ans que devrait durer l'exploitation de la mine.

L'argent ainsi extrait doit ensuite être séparé des autres métaux auquel il peut être allié, l'or, le zinc et le plomb, ce qui nécessite des traitements chimiques, réalisables seulement par de grandes installations industrielles. Commence alors le processus de raffinage qui lui aussi fait appel à des acides, qui sont normalement traités par l'industriel afin de ne pas être rejetés dans la nature.

Comme on peut le constater, c'est la faible valeur de l'argent (comparativement à l'or) et sa faible teneur dans les mines qui empêchent l'extraction illégale de ce métal précieux. Les grandes entreprises quant à elles, doivent se plier aux réglementations locales.

Il est nécessaire de constater, que tout comme l'or, l'argent ne peut pas être tracé, il peut être refondu et il est donc quasiment impossible de déterminer son origine depuis la mine. Par contre, pour ce qui est de l'argent mexicain, c'est l'état qui est responsable de la mise sur le marché des onces d'argent pur pour alimenter le marché de la bijouterie local.

 

06 juin, 2013 par TRANCHANT NICOLAS
Ancien article / Nouvel article

Laisser un commentaire

Remarque: les commentaires sous sujets à validation avant d'être publiés.

Si vous appréciez notre travail et nos reportages, gardez
le contact avec nous via nos réseaux sociaux:

Restez informés de notre actualité: créations, nouveautés grâce à notre newsletter