Les bagues intailles ne sont pas du tout à la mode, elle ne sont même pas du tout connues du grand public. 

Et pourtant, tout est fascinant au sujet de ces bagues, que ce soit leur mode de fabrication, qui n'a pas vraiment changé au cours des siècles, ou bien leur histoire, millénaire, qui porte en elle les traces des nombreuses civilisations qui ont précédées la nôtre et laissées leur trace pour la confection des bagues intailles modernes.

Ouvrir le châpitre de ce type de bague, c'est se plonger dans l'histoire du monde et de l'antiquité, des mythes et des légendes, un monde fascinant rempli d'aventures, de bêtes fantastiques, de dieux, mais aussi d'objets du quotidien et de scène de vie de l'antiquité en Égypte, en Mésopotamie ou bien dans l'empire Romain.

Ces bagues n'attirent que les érudits, les passionnés d'histoire qui s'émerveillent d'un caillou faconné à la main il y a des siècles et qui a traversé les turpitudes du monde pour nous parvenir et laisser son témoignage d'une époque révolue.

Parce que souvent, les intailles antiques sont exposées dans des musées ou bien sont extrêmement chères, des copies ou reproductions sont faites afin de pouvoir être portées.

bague intaille onyx bague intaille lapis lazuli

Ci-dessus, ces exemples de bagues intailles en onyx à gauche et lapis lazuli à droite montrent ce qu'il est possible de réaliser, via notre service de création de bague sur-mesure.

INDEX

  1. Quelle est la particularité des intailles
  2. Intailles, une histoire millénaire
  3. Les pierres à graver
  4. Les techniques de gravure 

Qu'est-ce qui fait la particularité des bagues intailles ?

Les bagues intailles sont des bagues serties d'une pierre fine gravée en creux qui peut servir de sceau. Ces pierres peuvent être opaques ou bien translucides, comme nous le verrons plus loin.

À l'inverse, le camée est une gravure sur pierre en relief, elle se fait en générale sur une pierre opaque, pour mieux apprécier les reliefs.

Précisons qu'il existe des pierres intailles gravées qui ne peuvent pas servir de sceau, ces pierres sont des pierres fines translucides gravées au dos de la pierre et dont on apprécie la gravure par transparence de cette dernière. Elles présentent donc une face en forme de cabochon ou bien taillée classique qui n'est d'aucun intérêt pour sceller les documents.

pierre intaille sur agathe intaille sur améthyste

À gauche, une amphore gravée intaille dans une pierre d'agathe bleue foncée. À droite, le portrait de Démosthène, célèbre orateur Grec de l'antiquité, fait sur une pierre d'améthyste.

Au-delà de leur particularité physique, les intailles fond la plupart du temps référence à des personnages illustres de l'antiquité, représentent des Dieux ou bien des scènes de la mythologie, ou bien encore, reproduisent des objets de la vie courante de l'antiquité.

L'Histoire des bagues avec pierres fines gravées

L'histoire de ces bagues débute il y a des millénaires en Mésopotamie avec le développement de la Glyptique, qui est l'art de graver des pierres fines, pour la confection de sceau-cylindres notamment.

Il y a près de 5000 ans avant notre ère, la première civilisation développée (connue) fait son appartion en Mésopotamie et avec elle, apparaissent les premiers textes de loi, titres de propriétés et actes officiels signés par les personnes concernées.

À l'époque, la signature est faite par un rouleau de pierre fine gravé artisanalement (et unique par conséquent) roulé pressé sur des tablettes d'argile fraîche, laissant ainsi leur empreinte et attestant de la participation du signataire.

rouleau intaille de mésopotamie

Sceau cylindre avec sa marque en argile de la période Uruk

Avec le développement de ce savoir faire, il devient possible de tailler plus finement des pierre plus petites, qui une fois serties sur des bagues, permettent au porteur de la bague intaille de disposer facilement de son sceau sans risque de le perdre.

La bague intaille est l'ancêtre des chevalières gravées héraldique et des anneaux sigilaires, puisque les techniques de gravure sur pierre (la glyptique) s'est développée bien avant que l'homme de soit capable d'utiliser les métaux, l'âge de bronze ne débutant que 3000 ans avant notre ère.

Voici un exemple de bagues sceau intaille de Mésopotamie.

bagues intailles antiques 

La civilisation Mésopotamienne à très largement influencée la civilisation Egyptienne, elle aussi connue pour ses artefacts gravés dans la pierre, avec notamment les amulettes en forme de scarabé retrouvées dans d'innombrables tombeaux.

Cette dernière a, par la suite, influencée aussi bien la Grèce que la Rome antique, qui ont produit leur lot de bagues intailles à l'effigie, entre autre, de leurs dieux.

scarabé gravé dans une pierre de lapis lazuli pendentif egyptien avec pierre sculptée de lapis lazuli et camée de aventurine

Exemple de scarabé egyptien taillé dans un morceau de pierre de lapis lazuli pour ensuite être monté sur un pendentif Egyptien croix de vie, réalisé dans notre atelier de joaillerie

Les différentes pierres pouvant être gravées

Toutes les pierres peuvent, en thérorie, être gravées. Tout dépend des talents du graveur et des risques qu'il est à même d'assumer, la gravure de pierre fragiles ou bien avec des tensions internes pouvant mener à leur casse.

C'est notamment le cas avec les pierres d'émeraude qui sont naturellement très incluses et fragiles. La taille de pierres précieuses implique dont une grande maîtrise et des coûts importants, rien que du fait du prix de la pierre seule et du risque de casse pour certaines pierres.

Les pierres fines que l'on retrouvera le plus souvent pour les intailles, que ce soient les pierres modernes ou bien les pierres antiques, sont:

  • La cornaline: d'une couleur allant du jaune foncé à l'orange presque rouge, elle donne un très beau rendu visuel et permet de bien distinguer les reliefs
  • l'agathe
  • La pierre de lapis lazuli
  • L'onyx noire ou verte
  • La pierre de sang
  • La pierre d'améthyste
  • Le jaspe

Les techniques de gravure des pierres fines

Dans le principe, la gavure des intailles n'a pas changé depuis l'apparition de cette technique il y a de cela 7000 ans.

Le principe reste de retirer de la matière par étape, en suivant les contours du dessin afin de créér la cavité qui fera le design souhaité.

Les outils ont eux complétement changés et les graveurs utilisent des loupes avec éclairage, des outils et fraises motorisées ainsi que des pâtes de polissage avec de la poudre de diamant leur permettant de travailler bien plus efficacement que leurs prédécesseurs de l'antiquité.

Reste que la technique et les astuces d'artisans leur permettent de réaliser de véritables oeuvres d'art, comme le montre cette vidéo détaillant les différentes étapes de la sculptúre d'un scarabé ainsi que d'une intaille dans une pierre de cornaline.

 

Pour aller plus loin:

18 juin 2020 — TRANCHANT NICOLAS

Laisser un commentaire

Prenez en compte que votre message doit être approuvé avant publication