Le saphir est l'une des quatre pierres précieuses (qui sont le diamant, le rubis, l'émeraude et... le saphir) et certainement la plus connue avec le diamant. Par abus de language, lorsque l'on parle de saphir, tout le monde sous-entend le saphir bleu car il existe de nombreuses variétés de saphir dont la plus connue (et parfois la seule) est le saphir bleu.

El saphir est en fait une variété de corindon comprenant des traces d'autres éléments chimiques qui lui donne sa couleur. Il se caractérise par une dureté de 9 sur l'échelle de Mohs, juste après la moissanite qui est de dureté de 9,5 et en dessous du diamant qui a une dureté de 10.

le saphir, pierre précieuse de joaillerie

Parce qu'en joaillerie il est très courant de sertir des saphirs et parce que le choix d'un joli saphir se heurte souvent à la méconnaissance ou aux lacunes, compliquant ainsi le choix d'une pierre, nous avons décidé de faire ce guide afin de vous éclairer sur cette pierre précieuses fascinante et de vous guider pour le choix des pierres de vos bijoux.

Cet article se veut un guide complet vous permettant de découvrir ce qu'est le corindon, quels sont les différents types de saphirs et ses couleurs ainsi que vous aider à connaitre les critères de qualité d'un saphir et avoir une idée de son prix.

INDEX

  1. La composition du saphir
  2. Les différentes couleurs du saphir naturel
  3. Le saphir étoilé
  4. Le saphir de Ceylan
  5. Le prix du saphir
  6. Exploitation des mines de saphirs
  7. Les traitements

1. La composition chimique du saphir

Le saphir est un minéral, appelé corindon qui est un oxyde d'aluminium (Al2O3) dont la structure cristaline présente des traces d'autres éléments chimiques lui donnant sa couleur au cristal. Ces éléments peuvent être du fer, du titane, du chrome, du vanadium ou du magnésium.

structure cristaline du corindon donnant sa couleur au saphir

Du fait de ces éléments chimiques, le corindon peut prendre toutes les couleurs, avec la particularité d'être appelé rubis lorsque cette couleur est rouge et saphir dans tous les autres cas.

En effet, le rubis est un corindon de couleur, tout comme le saphir. Ce qui défini le rubis est sa couleur rouge qui peut être plus ou moins intense et lorsqu'un rubis n'est que faiblement tenté, alors il s'agira d'un saphir rose.

le saphir rose contient des traces de chrome

Comparaison entre un rubis et un saphir rose, même composition chimique, seule la concentration de chrome qui diffère

C'est la présence de chrome dans la structure cristalline du corindon qui lui donne une teinte allant du rose ( alors appelé saphir rose) au rouge profond, il est alors appelé rubis sang de pigeon.

La concentration des impuretés nécessaire pour l'apparition d'une couleur varie selon les éléments chimiques. Alors qu'il faut au moins 1% de chrome dans la structure du corindon pour obtenir un rubis au rouge prononcé, il faut seulement 0,01% de fer et de titane pour lui donner une teinte bleu.

2. Les couleurs du saphir 

Comme nous l'avons vu, le saphir peut prendre de multiples teintes différentes, aussi bien bleu, rose, vert, jaune, orange, noir et blanc avec des intensités et nuances de teinte nombreuses selon le type et la concentration d'éléments chimiques se trouvant au seint de sa structure.

les couleurs du saphir, pierre précieuse de joaillerie

Exemples de saphirs de différentes couleurs, allant du bleu au vert en passant par le jaune et l'orange et le saphir incolore ou encore le saphir rose

 Le saphir bleu

Le saphir bleu doit sa teinte à des impuretés chimiques sous forme d'oxydes de fer et de titane. Sa couleur perçue dépend de sa teinte, de l'intensité de celle-ci et des nuances de couleur se laissant voir selon les orientations de la pierre. Pour le saphir bleu, ses nuances vont généralement du violet au vert.

Son prix dépend aussi de sa pureté, visible à l'oeil, mais nous y reviendrons dans le chapitre suivant.

bague marguerite avec saphir bleu rond

Visuel montrant une bague marguerite avec un saphir rond bleu de notre collection 

 Le saphir jaune ou orange

C'est la présence de fer et de fer seul qui donne sa teinte jaune ou orangé au saphir, la présence d'un autre élément changeant sa couleur. Pour ce genre de teinte clair, la pureté de la pierre est d'autant plus importante, puisqu'une imperfection est d'autant plus visible.

pierre de saphir jaune, alternative au diamant jaune

 Pierres de saphir jaune taillée en princesse

Compte tenu de sa dureté et de sa teinte jaune prononcé, le saphir jaune est une excellente alternative au diamant jaune, étant alors bien plus abordable pour une pierre à la teinte prononcée.

 Le saphir rose 

Comme expliqué plus haut, le saphir rose est un corindon contenant des traces de chrome et ayant une teinte trop faible pour être appelé rubis. Lui aussi constitue une excellent alternative au diamant rose, qui est pour le commun des mortel, il faut bien le dire, hors de prix, alors que le saphir rose est tout à fait abordable. 

bague saphir rose naturel

Vue d'un saphir rose et d'une bague sertie d'un saphir rose vous donnant une idée du rendu visuel de la pierre précieuse bien mise en valeur

 Le saphir blanc

Le saphir blanc correspond à un cristal de corindon sans impuretés, il est rare car la plupart du temps, lors de sa formation, ses cristaux son "pollués" par d'autes éléments chimiques.

Il a souvent été utilisé en joaillerie pour remplacer les diamants, ce qui est moins courant actuellement compte tenu du développement des diamants de synthèse et de l'oxyde de zirconium qui est si économique.

pierre précieuse de saphir blanc

 Vue de dessus et de dessous d'un saphir blanc incolore dont on remarque la couleur mais dont les reflets lumineux n'ont rien à voir avec ceux du diamant

 Le saphir vert

Tout comme pour le saphir jaune, c'est la présence d'oxyde de fer qui lui donne sa teinte verte. Le saphir vert est presque inconnu du grand publique et très peu demandé en joaillerie. Il s'agit pourtant d'une pierre jolie et très résistante et vraiment économique pour une pierre précieuse.

saphir de couleur verte taillé en poire

 Il faut reconnaître que le saphir vert est en concurrence avec l'émeraude, autre pierre précieuse plus fragile mais au combien plus fascinante et avec des pierres fines comme la tsavorite et le péridot qui sont bien plus économiques à l'achat.

 Le saphir padparadscha

Bien que peu connu du grand public, le saphir de padparadscha est certainement le plus rare de tous les saphirs et aussi l'un des plus chers. Il se caractérise par sa couleur rose orangée unique et provient historiquement des mines du Sri Lanka. Aujourd'hui, on trouve aussi de tels saphirs en provenance des mines de Madagascar et de Tanzanie, laquelle est plus connue pour sa production de pierres de tanzanites.

Son nom dérive du mot cingalais padma radschen qui signifie "fleur de lotus", la couleur de cette pierre étant étonnament similaire à celle de la fleur, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

le saphir padparadscha comparé avec la fleur de lotus du Sri Lanka

Visuel montrant une fleur de lotus avec ses couleurs éclatantes ainsi qu'un saphir padparadscha taillé ainsi qu'un saphir brut de padparadscha vous permettant de bien voir les couleurs de chacun

3. Le saphir étoilé noir et les autres

Et oui, il existe des saphirs noirs. Peu connus et peu convoités sous forme de pierres taillées, car il faut bien reconnaître que le saphir noir n'offre aucun rendu exceptionnel sous forme de pierre facettée, il est utilisé sous forme de cabochon lorsque la pierre offre un phénomène d'astérisme.

En présence d'impuretés sous forme d'aiguilles de rutile (composé d'oxyde de titane et de fer entre autre), sous l'effet des rayons du soleil apparaît une étoile à 6 branches. Cette étoile n'est du tout visible sous lumière artificielle ou d'intérieur.

saphir noir taillé en cabochon et présentant un phénomène d'asthérisme

Saphir noir taillé en cabochon présentant un phénomène d'asthérisme

Précisons que ce phénomène d'asthérisme n'est pas unique au saphir noir mais existe aussi avec des saphir bleus et des rubis et saphirs d'autres couleurs.

saphir bleu étoilé taillé en cabochon

Exemple d'un saphir bleu étoilé monté sertis sur une bague de notre collection

4. Le saphir de Ceylan

Parmis toutes les mines et pays producteurs de saphirs, il y a en a qui sortent du lot de par la qualité de leurs saphirs et l'histoire qui les entoure.

Les saphirs de Ceylan font partie de ces saphirs mythiques compte tenu de leur notoriété mondiale et qu'ils étaient les pierres précieuses les plus convoitées par les têtes couronnées Européennes avant que le diamant ne devienne la pierre précieuse à la mode à partir des années 40, suite aux campagnes publicitaires de la compagnie minière DeBeers.

Pour vous donner une idée, Ceylan fut mentionné par Ptolémé pour ses gemmes il a de cela 1800 ans. Marco Polo la mentionne aussi dans ses écrits au XIII° siècle. On estime aujourd'hui qu'environ 25% de la superficie de l'île est riche en gemmes.

Le Sri Lanka est une petite île au sud est de l'inde qui était appelée Ceylan jusqu'en 1972. Le nom des saphirs en provenance de cette île est resté collé aux saphirs provennant de cette île qui est encore considérée comme l'une des principales sources des plus beaux saphirs.

carte de ceylan pour extraction des saphirs

Traditionnellement, lorsque l'on parle de saphir de Ceylan, on parle des saphirs bleus, cependant il faut savoir que l'île produit des saphirs de toutes les couleurs, notamment les saphirs padparadscha dont nous avons parlé plus haut.

La carte qui suit montre la localisation des principaux gisements et sites d'exploitations de saphirs de l'île.

carte des mines de saphir de Ceylan appelé Sri Lanka

Carte de Ceylan (Sri Lanka), source carte

Comme vous pouvez les voir, l'occurence des saphirs est la plus importante sur les Hautes Terres, qui sont les zones apparaissant en vert clair sur la carte et les zones en bleu montrent les principaux gisements connus de saphirs.

Les saphirs bleus de Ceylan sont les plus connus de tous les saphirs de l'île, ils offrent en effet une teinte exceptionnel, une couleur bleu avec des reflets de mauve caractéristiques de leur provenance.

bague sertie d'un saphr de ceylan bleu

Bague saphir de Ceylan de notre collection mettant en valeur un saphir ovale

5. Le prix du saphire 

Le saphir est une pierre précieuse, certes chère, mais son prix dépend grandement de sa qualité pour une utilisation en joaillerie. Son prix varie donc de quelques dizaines d'euros le carat, pour des pierres médiocres, à plus de 70 000 euros les carats pour les pierres d'exception, comme ce fut le cas pour le plus gros saphir étoilé découvert au monde en 2016.

C'est bien beau, mais cela ne vous aide certainement pas beaucoup pour faire le choix de votre saphir pour votre projet de bijou.

les différents bleus du saphir selon la qualité et le prix de celui-ci

Nous allons voir, pour le saphir bleu uniquement, quels sont les facteurs qui influencent le prix de ce dernier.

En tout, 4 critères sont prix en compte pour la détermination du prix:

  • La pureté de la pierre (avec inclusions ou non)
  • La couleur de celle-ci, le bleu tirant soit vers le mauve ou bien le vert ainsi que sa tonalité tirant vers le clair ou le sombre
  • les éventuels traitements
  • la qualité de taille de la pierre

Ces 4 critères, tout comme les 4C du diamants, rendent très difficiles pour le néophyte le compréhension du prix des pierres les plus chères. 

D'une manière générale, vous saurait reconnaître le saphir qui vous plaît lorsque vous le verrez. Sa couleur et sa luminosité vous séduiront.

D'autant plus que certains préfèrent les saphirs clairs et d'autres, plutôt les saphirs bleu roi ou bien bleu sombre.

En joaillerie conventionnelle, selon la qualité des saphirs et la demande du marché pour ces derniers, les prix varient de 200 euros à 3000 euros le carat pour le saphir bleu. 

6. Exploitation des mines de saphire

Alors que beaucoup de gens s'interrogent sur la provenance des pierres de leurs bijoux et sur les conditions de travail des ouvriers qui exploitent les gisements, il est bon de présenter l'état actuel de l'exploitation minière des saphirs.

Comprendre la formation des saphirs 

Un peu comme le diamant, le saphir se forme dans les entrailles de la Terre, au niveau de la lithosphère, là où la pression et la température sont suffisantes pour créer le cristal d'oxyde d'aluminium à partir de roche mère composée d'aluminium et de silicium Al2SIO5 et d'autres éléments chimiques qui donneront sa couleur au saphir.

La présence de roche mère et la pression ne sont pas suffisante, il faut de plus une source de chaleur (le magma) qui va permettre la formation du cristal de corindon.

Et c'est encore le magma qui par la suite permettra d'expulser les saphirs bruts ainsi formés jusqu'à la surface de la croûte terrestre.

D'après les scientifiques, le saphir se forme à environ 60 kilomètres de profondeur, sous une pression de 20 000 bars et sous une température de 1100°C.

Une fois explusés par le magma, les saphirs se retrouvent dans des dépôts alluvionnaires du fait de l'érosion des roches magmatique par les éléments naturels.

Les mines de saphir

Bien que le saphir cristallise dans des roches dures, comme le basalte ou bien le marbre, mais c'est dans les dépôts alluvionnaires que son exploitation est la plus aisée et rentable.

Les Saphirs du Cachemir sont ainsi exploités dans la roche à plus de 5000 mètres d'altitude. Je vous recommande d'ailleurs cet excellent reportage de Patrick Voillot sur les saphirs du Cachemir:

La plupart du temps, les mines de saphirs sont exploitées avec très peu de moyens, en creusant le sol entre 1 et 6 mètres de profondeur afin de chercher et trier les saphirs par lavage des sédiments qui les entourent.

Les moyens d'exploitation des mineurs sont proportionnels aux moyens dont dispose le pays selon son degré de développement. La majorité de l'exploitation du saphir étant localisée en Asie du Sud-Est et en Afrique, l'exploitation y reste essentiellement manuelle.

Voici une carte vous montrant la plupart des sites d'extractions de saphirs destinés au marché de la joaillerie, qui sont avec les trois principaux producteurs en tête:

cartes des pays producteurs de saphirs pour la joaillerie

Le Saviez-vous? En France aussi on trouve aussi des saphirs, en Auvergne plus précisément. Certes, il y en a peu, mais la découverte est récente, de 2016 et la prospection en cours. 

 

 Vidéo montrant la recherches de saphirs de rivière en Auvergne

 Les conditions d'exploitation du saphir dans les mines

Si dans les pays comme les USA, le Canada et l'Australie, les moyens mécaniques, la culture et le droit du travail permettent l'exploitation du saphir dans de bonnes conditions, il en est tout autre dans les pays d'Afrique et d'Asie du Sud Est où les moyens sont moindre, la culture, le niveau de vie sont très différents des critères Occidentaux et l'accès aux sites miniers si faciles qu'il existe énormément d'exploitations sauvage, comme c'est la cas à Madagascar, aujourd'hui l'un des pays produisant le plus de saphirs au monde. 

7. Les traitements et les imitations

Les saphirs naturels sont bien évidemment les plus prisés en joaillerie, puisqu'il existe aussi des saphirs de laboratoire. Ces derniers sont alors environ 50 fois moins chers que les saphirs naturels.

On peut reconnaître facilement les saphirs de laboratoire car pour un prix très abordable, leur teinte est parfaite, sans variations et sans aucun défaut, détails que l'ont peut facilement remarquer à l'oeil ou bien avec une loupe sur un saphir naturel.

Il faut savoir que les pierres naturelles sont toutes (ou presque à 95%) traitées d'une manière ou d'une autre. De très nombreuses pierres, comme le saphir, le rubis, la tanzanite, sont chauffées afin d'améliorer leur coloration et de dissoudre des inclusions naturelles.

Cette technique consiste à chauffer la pierre à environ 1300°C pendant plusieurs heures.

Cette méthode de chauffe étant le prolongement du mécanisme de formation naturelle de la pierre, elle n'est pas considérée par les joailliers, ni par les gemmologues (ni par les laboratoires d'expertise), ni par les douanes Francaises (voir l'article 3 ici) comme un traitement de la pierre, mais comme un embellissement.

Pour faire simple, considérez que la probabilité que votre saphir ait été chauffé est de 99%.

Un traitement courant des pierres est la diffusion thermique. Celle-ci consisite à chauffer la pierre en présence d'autres éléments chimiques qui vont alors se diffuser au sein de la structure cristalline de la pierre. Cette méthode bien que commune est considérée comme une altération de la pierre naturelle. Elle permet de produire des pierres bien plus abordables que les pierres 100% naturelles ou bien juste traitées thermiquement. 

Si vous désirez une pierre naturelle n'ayant subie aucun traitement, alors il vous faudra impérativement un certificat de laboratoire ayant analysé votre pierre et avoir le budget adéquat pour une telle pierre. 

Pour en savoir plus sur les traitements, cet article (en anglais) que je vous recommande en faire le tour.

 

Pour aller plus loin:

 

 

09 avril 2020 — TRANCHANT NICOLAS

Commentaires

Lougué

Lougué a dit:

Bonjour. Je m’en venais à vous, afin de savoir, si dans ce contexte de crise, il était possible de commander un bijou afin d’être livré en France ? Bien à vous.

Laisser un commentaire

Prenez en compte que votre message doit être approuvé avant publication